Notre contribution à la communauté de la sécurité de l'information et des systèmes d'information

Forum SÉCURITÉ & RÉSILIENCE (2e édition)

Le mardi 19 Février 2019 se tenait la 2ème édition(1) du Forum We Demain « Sécurité & Résilience » à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN), au Fort d’Issy-les-Moulineaux (92).

(1) La 1ère édition ayant eu lieu de 19 septembre 2017, au Palais des Congrès d’Issy-les-Moulineaux

Avec les concepts liés aux « smart cities » en filigrane, d’ailleurs préférés étendus aux « territoires d’intelligences » , les enjeux sociétaux de demain étaient au coeur des débats. Ainsi, l’ombre du risque cyber, les désordres climatiques, les troubles géopolitiques ou encore la fracture sociale, représentent le revers de la médaille de la transformation digitale et de la transition énergétique, avec leur lot d’opportunités dans le champ des possibles et de promesses de progrès de civilisation à la clé.

Loin de faire l’apologie du « tout numérique » et du « tout sécuritaire » , les échanges tenus au sein des différentes tables rondes ont fait apparaitre comme légitime sinon essentiel que le facteur humain, à savoir le « citoyen », devait être au centre (« citizen centric » ) des réflexions disruptives et autres expériences digitales au travers des nouveaux usages, dans les respect de la règlementation et de l’éthique, l’intelligence artificielle devant notamment rester à la place qui est la sienne, à savoir au service de l’humain et non l’inverse.

Pour se faire, une approche systémique et pluridisciplinaire constitue la clé de voute de toute initiative, de façon à appréhender en bonne intelligence, avec discernement et cohérence, les interactions et risques collatéraux potentiels portant sur tout un écosystème complexe, rompant ainsi avec la gestion traditionnelle en « silos ».

De la cyberguerre de l’information, en l’occurrence de la « data » , avec la course impitoyable au leadership technologique mondial (souveraineté face à la suprématie des GAFAM ou à la 5G Huawei, explosion du nombre de terminaux IP et objets connectés en tout genre, production de métaux rares, …), à la réappropriation de l’espace public par la « citoyenneté augmentée » et par des politiques publiques plus durables, en passant par un maillage et une sécurisation nativement intégrée (« by design » ) tant à l’échelle globale que locale des infrastructures critiques, force est de constater qu’une gouvernance éclairée, des synergies et solidarités encouragées, une anticipation et un maintien en capacité de réponse aux crises, constituent la condition sine qua non d’une sécurité et résilience sociétale efficiente, garants de la confiance numérique, digne d’une « smart & safe city » .

By | 2019-02-22T13:46:55+00:00 20/02/2019|Conférences, Publications|